Idées folles = d strainchamps

Accueil > 2018 Question de choix > Le choix et l’action

Le choix et l’action

jeudi 7 juin 2018, par idfolles

L’absence de choix, l’absence de décision, est le plus mauvais choix que l’on puisse faire. Si de cela la plupart des gens en sont certains, les déprimés de tous bords, les psychiquement faibles, les bipolaires, les psychotiques et j’en passe et des meilleures et des plus légèrement anormaux, tous ceux là que je classe dans les faibles, ont du mal à faire des choix ou n’en font pas du tout.

Or chez ces derniers chez qui le choix n’est pas automatique, chez ces derniers chez qui l’action n’est pas automatique, il y a comme une lueur d’espoir : il peuvent apprendre à faire des choix, à croire que l’action est toujours bénéfique car elle peut être corrigée alors que l’absence d’action est toujours "mortelle".

Messages

  • Si vous êtes choqués par une stigmatisation des faibles par rapport aux forts, ce n’était pas mon propos. Je voulais juste parler des hommes qui ont du mal avec les mots action et agir qu’ils rejettent le plus souvent dans un nihilisme et une façon de croire que les choses s’arrangent de toute façon et que l’on n’a pas s’en faire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.